c23c041a-137e-4421-864a-721308d120ab

DÉFI DÉMOCRATIQUE

ven 11/01/2019

DÉFI DÉMOCRATIQUE 

Les anniversaires et les vœux de début d’année sont des périodes de bilan et de souhaits. Le bilan est amer. Entre les médias et le public, le désamour. Les journalistes reçoivent insultes et menaces, et si la profession sait depuis plusieurs années qu’elle a plongé dans les profondeurs de l’impopularité, elle en constate aujourd’hui les effets, physiquement ou sur les réseaux sociaux. Les journalistes ont raison de s’inquiéter de l’état d’une démocratie qui aime si peu ceux qui ont pour mission d’informer, et qui semble faire peu de cas de la liberté d’expression, part non négociable de notre patrimoine commun.L’indignation est légitime, elle ne peut pas constituer l’horizon du débat. Comment en est-on arrivés là ? Elle est longue, la liste des malentendus entre les journalistes et leurs publics, les soupçons de connivence ou de soumission, la défiance à l’égard de médias assimilés aux « élites » suspectées d’être sourdes aux signaux de détresse de l’opinion. Les journalistes peuvent, à juste titre, faire valoir que souvent ils se sont fait l’écho de ces inquiétudes, demandant aux élus, aux partis, aux syndicats, de rendre des comptes sur leur ancrage dans le pays réel. Ils ne peuvent pas ne pas entendre qu’ils sont eux-mêmes confrontés aujourd’hui, à leur tour, à une crise de confiance de même ampleur.

Chacune des institutions strasbourgeoises qui fête aujourd’hui son anniversaire, Club de la presse, CUEJ, SNJ, médias locaux et régionaux est concernée par ces apostrophes vigoureuses. Nous tous, journalistes, formateurs, collaborateurs de presse, producteurs, éditeurs, universitaires, sommes interpellés par ces critiques sur la distribution de la parole dans les médias ; nous sommes amenés à nous interroger sur les terrains, les sujets, les mots que nous choisissons pour traiter l’actualité ; nous sommes confrontés à la surprenante imbrication entre la vraie vie et la virtualité des réseaux sociaux.

En cette période de vœux, osons prétendre que c’est une chance. L’éducation aux médias est notre mission partagée. Y répondre est à l’enjeu du défi démocratique lancé non pas ces dernières semaines, mais depuis maintenant de longues annéeS.

Nicole GAUTHIER
Directrice du CUEJ
nicole.gauthier@cuej.unistra.fr
Les éditos jubilaires :Septembre 2018 : Edito de D. Jung, DNA / Octobre 2018 : Édito de Gilles Chavanel / Novembre 2018 : Édito de StrasTV /  Décembre 2018 : Édito de Bernard Deck, L’Ami Hebdo / Janvier 2019 : Édito de Nicole Gauthier, CUEJ / Février 2019 : Édito SNJ

a b