unnamed

Liberté de la presse en France : rallumer la flamme

mer 03/05/2017

Liberté de la presse en France : rallumer la flamme

Notons-le à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, il fut rarement autant question de l’indépendance des médias dans une campagne présidentielle. Nous pourrions nous réjouir que les entraves au pluralisme et les conflits d’intérêts aient fait l’objet d’un débat politique au sommet, n’était le caractère outrancier de certains propos d’estrade.

Au-delà de la critique légitime de la concentration verticale et même des pratiques journalistiques, trop de candidats ont versé dans la virulence voire la violence verbale, incitant du même coup leurs militants les moins subtils à une agressivité physique contre les journalistes.

Avec l’élection présidentielle, puis les législatives à venir, le moment est crucial pour la liberté de la presse dans notre pays, classé seulement 39ème au Classement mondial de la liberté de la presse publié par Reporters sans frontières (RSF) fin avril*. Observons le monde autour de nous. Les démocraties sont nombreuses à basculer. Après la Turquie, où Erdogan a fait la preuve que l’on pouvait éteindre le pluralisme dans un pays en quelques mois, après la Hongrie d’Orban, la Pologne prouve qu’un parti déterminé peut transformer à vitesse grand V des médias publics en médias d’État.

Et voilà que Trump en remet des couches, en persistant à traiter les journalistes de « malhonnêtes » et en cherchant comment il pourrait réformer les lois sur la diffamation aux États-Unis. Il avait clamé pendant la campagne que cela permettrait de gagner beaucoup d’argent au profit des journaux. D’autres démocraties, comme le Royaume-Uni ou le Canada, reculent légèrement. Pendant ce temps-là, les « hommes forts » et dictateurs de tout poil s’en donnent à cœur joie. Faisons-tous en sorte que la France et/ou l’Union européenne reprenne le flambeau.

Christophe DELOIRE
Secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF)

@cdeloire

a b