F. erb

Sommes-nous connectés ?

jeu 31/05/2018

Leeuwarden, en Frise, s’est fait doublement remarquer ces derniers jours. Cette région au nord des Pays-Bas vient d’être classée 3ème destination européenne dans le top 10 du guide Lonely Planet. Cette belle cité tranquille a également accueilli les 24 et 25 mai la 36ème conférence annuelle de CIRCOM Regional, association des télévisions publiques régionales d’Europe. Près de 200 journalistes et responsables des programmes ont suivi pendant deux jours les interventions de différents spécialistes sur un thème qui devrait tous nous préoccuper quotidiennement : sommes-nous connectés à notre public, en phase avec nos téléspectateurs et internautes ? Comment mieux les écouter ?
 En lançant par exemple, comme l’a fait récemment SVT, la télévision suédoise, une plateforme de discussions, Talk with us, destinée à demander aux internautes quels sujets ils jugent important de traiter sur le net ou l’antenne et quelles questions ils souhaitent poser. Réponses garanties ensuite par les journalistes.
Car pour Janine Anderson, spécialiste américaine des médias, il est important de faire confiance au public. Les bonnes idées en effet ne circulent pas que dans les salles de rédaction, un constat qu’il n’est pas toujours facile de faire comprendre aux journalistes… Les contenus pour les jeunes ? Il faut les développer AVEC et pas seulement pour eux affirme Anthony Browne, responsable du numérique à la BBC Scotland.
Bref : le public veut participer.
 Cette évolution des pratiques journalistiques, essentiellement vers le web, est accompagnée de près par CIRCOM Regional, coopérative de recherche en matière de communication. Créée au début des années 80 par France 3, la RTBF, la RAI et l’ARD, l’association de défense des TV régionales basée à Strasbourg réunit aujourd’hui des membres de 30 pays européens, soit 230 stations régionales où travaillent plus de 10 000 journalistes.
C’est la CIRCOM qui la première a organisé en Europe il y a quelques années des formations destinées à apprendre aux journalistes à tourner des reportages avec un smartphone, une pratique largement répandue aujourd’hui notamment dans les pays nordiques. Et ses autres trainings enseignent aux reporters comment, sur les différents réseaux sociaux, raconter des histoires qui peuvent accrocher un public plus jeune.
Signe de l’évolution des temps, le Grand Prix CIRCOM, qui récompense tous les ans les meilleurs programmes ou reportages régionaux européens, a été remis à Leeuwarden pour la première fois cette année à un programme norvégien dédié au web, inventif et innovant, et consacré à une campagne électorale. Et qui avait lui aussi pour objectif de séduire les jeunes.
Françoise Erb
France 3 Grand Est – Circom

a b