CARTON ROUGE

Le sport fait vibrer des millions de fans à travers le monde. Des gamins rêvent de devenir un jour les M’Bappé, Parker ou Riner. Mais pour les journalistes de sport, travailler auprès de ces champions est devenu plus compliqué au fil des années !

Les interviews à la sortie des vestiaires, sans langue de bois, sont parfois remplacées par des messages sur les réseaux sociaux. Les community managers prennent les rennes de la communication et les sportifs passent leur com. en évitant nos micros !

Les enjeux économiques sont tels que les journalistes dérangent. La saison dernière, le journal l’Equipe n’avait pas accès au centre d’entrainement du Paris-Saint-Germain et n’avait pas la parole en conférence de presse. La raison, un article sur Edison Cavani (l’avant centre du PSG) qui n’a pas plu au club parisien.  Le club de rugby de Biarritz a distribué des milliers de casquettes à ses supporteurs avec le slogan “Make journalism honest again”  (“rendons le journalisme à nouveau honnête”), qui paraphrase la célèbre formule de Donald Trump.  Ces derniers jours le club a décidé de fermer sa tribune de presse afin d’empêcher les confrères d’accéder au match ! L’UJSF (Union des Journalistes Sportifs Français) se bat au quotidien pour que les droits des journalistes soient respectés. Malheureusement, dans un univers où l’argent, le business et les agents de joueurs dictent leurs lois, les journalistes doivent se battre pour que le public reste informé et que les gamins continuent à rêver.

David SANDONA
Grand Reporter – France Télévisions
Membre – UJSF
David.Sandona@francetv.fr

X