CRAINDRE L’AVENIR ?

A quoi ressemble le futur des médias régionaux? Nul ne le sait vraiment mais il est utile et excitant de l’imaginer.

Pendant deux jours, les 30 et 31 mai, plus de 200 professionnels de toute l’Europe, appartenant aux télévisions régionales du service public étaient réunis à Novi Sad en Serbie. Avec comme toujours lors de ces conférences annuelles organisées par la CIRCOM *, un zoom sur les contenus, leur évolution et les attentes du public.

A l’heure où tant de citoyens, grâce à un smartphone et une présence sur les réseaux sociaux, se prennent pour des journalistes, des voix ont souligné avec force qu’il ne faut pas confondre communication et information. La première peut se résumer ainsi: n’importe quoi dit par n’importe qui à n’importe quel moment. La seconde consiste en des nouvelles spécifiques et pertinentes produites par des professionnels reconnus. Cela semble basique mais il est bon parfois de le rappeler. Des professionnels qui, pour rester crédibles, doivent continuer à se mettre à jour, se former, échanger. Tout le monde aujourd’hui fait de la communication mais pas de l’information. Or les plus jeunes ne réalisent pas toujours la différence entre les deux.

Où classer dans ce cas cette vidéo diffusée le 18 mai avant les élections européennes par Rezo, un jeune Youtubeur allemand de 26 ans, à la mèche bleue, et qui a semé la panique à la CDU, le parti de Angela Merkel? Une tribune de 55 minutes contre le programme du gouvernement et qui a été visionnée 14 millions de fois en quelques jours. A la fin de cette vidéo brillante et drôle figurent 12 pages de bibliographies et de références qui confirment le sérieux et l’exactitude des propos de cette star de l’Internet. Alors, communication ou information? Le public en tout cas, et quel que soit son âge, était au rendez-vous.

La révolution digitale bouleverse le paysage des médias. C’est pour cette raison qu’à Lugano, la Radio Télévision suisse a choisi d’aller au devant des jeunes créateurs. La RSI a ouvert il y a trois mois un espace intitulé WETUBE qui propose gratuitement un studio et des outils numériques à de jeunes talents. Un moyen de repérer et de diffuser des contenus innovants sur ses plateformes.

Les télévisions régionales des pays nordiques, où le web est déjà la priorité depuis des années, misent, elles, sur le journalisme constructif, une tendance émergente dans laquelle les reportages sont axés sur des solutions plutôt que des histoires conflictuelles. Le public, sur le web ou le linéaire, apprécie et l’a réclamé d’ailleurs dans une étude menée par la télévision suédoise il y a deux ans.

La Suède, où des journalistes et des robots se côtoient dans le groupe de presse MittMedia. Des robots journalistes, plus productifs que les vrais, produisent, à partir d’une série de datas, les bulletins météo, les informations sur le marché de l’immobilier local ou les compte-rendus sportifs. Des tâches souvent jugées ingrates. Et un travail qui permet aux journalistes de se consacrer finalement à des occupations nettement plus intéressantes et importantes, à forte valeur ajoutée, telle que l’investigation.

Alors, faut-il vraiment craindre l’avenir?
* Coopérative internationale de recherche en matière de communication. La CIRCOM est un réseau de 230 stations régionales situées dans 31 pays européens. Le secrétariat général est situé à Strasbourg dans les locaux de France 3 Grand Est.

https://www.circom-regional.eu/

FRANÇOISE ERB
Rédactrice en chef France 3 Grand Est
Secrétaire générale adjointe CIRCOM
francoise.erb@francetv.fr

X