ELECTIONS EUROPÉENNES : JUSQU’OÙ IRA LE POPULISME ?

 Les citoyens de l’Union Européenne doivent décider dimanche 26 mai entre une Europe plus sociale et une autre plus ancrée dans le concept des États-nation; entre une Europe des valeurs partagées (celles de la Convention Européenne des Droits de l’Homme) et une Europe dans laquelle chaque pays se regarde lui-même; entre une Europe solidaire et une Europe qui veut fermer les frontières. Bref, entre une Europe de la main tendue et une Europe qui applaudit et souhaite un Brexit pour ses pays.

Comme l’a écrit le président de la Fondation pour Strasbourg, Jean-Louis de Valmigère, dans “La merveilleuse histoire de l’Europe” (Ed. Hervé Chopin), “il est reproché à l’Union européenne de n’être pas suffisamment démocratique et transparente”, par exemple, dans l’élection du président de la Commission européenne. L’UE “ne répond pas encore à ces attentes, car elle fait face a une menace plus inquiétante: le populisme et la remise en cause de l’intégration européenne en elle-même”, avec le Brexit en tète.

L’Eurobaromètre de décembre 2018 a donné une information révélatrice:  49% des citoyens sentent que “leur voix compte dans l’UE”, tandis que 47% sont de l’avis contraire. Et une autre donnée encore:  43% des citoyens ont un avis positif sur l’UE, 37% sont neutres et 20% ont un avis négatif. Que ces 37% changent d’opinion et que les voies favorables à l’UE soient majoritaires restent entre les mains des élus européens.

C’est pour ça qu’il faut voter le 26 mai. Parce que notre voix compte pour le Parlement européen :
Si nous n’aimons pas le manque de transparence, il faut le dire.. en votant,
Si il nous déplaît que les parlementaires anti-européens vivent à la solde des institutions de l’Union, votons donc!,
Et si nous ne voulons pas que le Parlement européen devienne un cimetière d’éléphants des partis traditionnels, allons voter!

Car aujourd’hui, il y a une seule évidence: le nouveau Parlement européen aura les plus grand nombre d’activistes anti-européens de son histoire.

 

JAVIER AGUILAR
Journaliste – correspondant à Strasbourg de EFE
jaguilortu@yahoo.fr
X